Torna agli Articoli

OLIVIERO TOSCANI, L’AGITATEUR DE CONSCIENCE ( video&article in French: mensup.fr / 01.04.2016)

Postato il 04.04.2016 da write@toscani.com Commenti Commenti disabilitati su OLIVIERO TOSCANI, L’AGITATEUR DE CONSCIENCE ( video&article in French: mensup.fr / 01.04.2016)

 

Le 01/04/2016 par Marie Petersell

 Credit Photo – Oliviero Toscani
 .
.

Le photographe italien Oliviero Toscani est maître dans l’art de la provocation et continue de brandir ses photos tel un étendard contre les stéréotypes. Si les magazines ELLE, GQ ou encore Vogue, lui on ouvert leurs pages à ses débuts, c’est grâce à sa collaboration avec United Colors of Benetton dans les années 90 que sa notoriété deviendra mondiale. Un peu plus de dix ans d’une collaboration controversée dont les campagnes choc ont fait de lui le messager politique d’une génération indignée face à une société conservatrice et aseptisée. Affranchi du consensus, le travail de l’artiste, à travers 100 photographies emblématiques, est exposé à la galerie la Hune en collaboration avec Yellow Korner.

 

La série des Minis Toscani nous plonge au coeur de la créativité exaltante de ce photographe qui depuis les années 60 se joue des codes et s’amuse des genres.

LA PROVOCATION POUR ÉVEILLER LES CONSCIENCES
La provocation pour éveiller les consciences

Credit Photo – Oliviero Toscani

Pour Oliviero Toscani, la photographie doit bousculer les mentalités : “Il y a ici plus de 50 ans de travail. J’ai fait des petites photos. Je ne veux pas faire une exposition d’artiste, c’est la première fois que je mets mes photos avec un clou au mur. Je n’ai pas l’ambition d’être un artiste. D’ailleurs quand une photographie ne sert à rien, elle devient une photo d’art. Mes photos étaient faites pour la presse, les journaux de mode, d’information, la pub et servaient à commenter certaines situations sur la nature humaine. Le mot “provocation” a un contenu négatif mais pourquoi ? L’art doit provoquer, si l’ art ne provoque plus cela ne sert à rien . Provoquer l’amour, la compréhension. On n’a plus d’idéalisme, on ne provoque plus, c’est pour cela qu’il y a la crise. La provocation contribue à l’intérêt d’être vivant. On vit dans une société qui a peur de tout, même des choses belles. Il faut se réveiller, provoquer le réveil.” 

MARIEZ-VOUS AVEC QUI VOUS VOULEZ !

Mariez-vous avec qui vous voulez !

Credit Photo – Oliviero Toscani

Normaliser la différence, jouer sur les interdits, mêler la simplicité à l’extravagance, chez Oliviero Toscani la provocation ne se suffit pas à elle même. A travers chaque cliché, une histoire se raconte et derrière elle, restent des idées reçues à faire tomber. A l’occasion de son exposition, l’artiste renoue avec la thématique du couple et propose une séance photo inédite sur le thème du mariage. Mariage des genres et des styles, puisqu’ici, après avoir sélectionné des anonymes suite à un concours sur internet, l’artiste a choisi de mettre en avant toutes les formes de mariages. A moitié nu, enrubanné, drag queen, bobo, hippie, gay, lesbien, trans, contraires assortis, opposés complémentaires.

Oliviero Toscani s’est improvisé maître de cérémonie : “On a choisi les plus drôles, les plus intéressants, les plus excentriques pour montrer que c’est possible en contraste avec les lois et les limites. Pourquoi quelqu’un d’autre doit décider avec qui je dois me marier ? Comment cela, je ne peux pas me marier avec qui je veux ? Alors on va marier des gens qui veulent être mariés.” Une véritable ode à la liberté qui se décline dans tous les styles et nous invite à voir le monde autrement. “Les gens qui cherchent des idées, cela signifie qu’ils n’ont pas d’idée, il faut regarder autour de soi et être un moteur, un situationniste. Le photographe doit comprendre ce qu’il y a d’intéressant à montrer, parce que finalement on regarde beaucoup de choses, mais on voit très peu.” conclut Oliviero Toscani.

Où ? Quand ?

Exposition Oliviero Toscani

Du 20 janvier au 1er avril

La Hune
Place Saint-Germain-des-Prés
16-18 Rue de l’Abbaye, 75006 Paris
+33 (0)1 42 01 43 55
paris@la-hune.com

04.01.2016

source: mensup.fr

 

 

Categorie: Articles in French